• Des arbres carbonisés rappellent l’incendie de l’été caniculaire de 2003. Photo: Andreas Staeger

    Des arbres carbonisés rappellent l’incendie de l’été caniculaire de 2003. Photo: Andreas Staeger

  • Belle vue dégagée sur la vallée du Rhône à l’entrée de la vallée de la Dala. Photo: Andreas Staeger

    Belle vue dégagée sur la vallée du Rhône à l’entrée de la vallée de la Dala. Photo: Andreas Staeger

  • En hiver, les routes sont fermées à la circulation motorisée. Photo: Andreas Staeger

    En hiver, les routes sont fermées à la circulation motorisée. Photo: Andreas Staeger

  • La nature reconquiert l'endroit qui était une fois une fournaise. Photo: Andreas Staeger

    La nature reconquiert l'endroit qui était une fois une fournaise. Photo: Andreas Staeger

  • Ces chemins forestiers n'ont qu'une pente modérée. Photo: Andreas Staeger

    Ces chemins forestiers n'ont qu'une pente modérée. Photo: Andreas Staeger

  • L'église d'Albinen a été reconstruite en 1959 après un tremblement de terre. Photo: Andreas Staeger

    L'église d'Albinen a été reconstruite en 1959 après un tremblement de terre. Photo: Andreas Staeger

  • Des greniers ensoleillés ornent le village. Photo: Andreas Staeger

    Des greniers ensoleillés ornent le village. Photo: Andreas Staeger

    Guttet — Albinen • VS

    De Guttet à Albinen

    Des arbres calcinés dans la neige

    De larges routes forestières au dénivelé modéré relient les trois villages de montagne d’Albinen, Guttet et Feschel. En hiver, elles sont fermées au trafic motorisé et les dameuses entrent alors en scène pour préparer des chemins de randonnée hivernale. L’un d’entre eux commence dans le haut du village de Guttet et monte sur une pente douce mais constante vers la «Thunerkurve» (virage de Thoune). Le nom inhabituel de ce lieu-dit s’explique par les événements de l’été 2003. Après une canicule qui avait duré de nombreuses semaines, il avait suffi d’une étincelle pour que l’imposante forêt de montagne prenne feu. L’incendie avait détruit près de 300 hectares. À cet endroit précis, un groupe de pompiers de Thoune luttait justement contre le feu. Avant de traverser la zone de forêt qui brûla il y a plus de 15 ans, pourquoi ne pas faire un détour par le haut-plateau de Sämsu, d’où les marcheurs peuvent admirer le versant opposé de la vallée du Rhône? La vue offerte aux randonneurs qui traversent la région autrefois incendiée est encore plus impressionnante. De l’ancienne et dense forêt d’épineux ne subsistent que quelques squelettes d’arbres secs qui n’empêchent guère d’apercevoir la vallée du Rhône et le Bas-Valais. Mais cette vision oppressante et ces vestiges muets sont trompeurs. En effet, la nature reprend rapidement ses droits et de jeunes arbres et buissons poussent partout. Un jour ou l’autre, une forêt compacte renaîtra ici. Après un coude marqué vers le nord, le chemin passe par des peuplements intacts de sapins dans la vallée de la Dala, dominée par les sommets du Schwarzhorn et du Daubenhorn. La descente vers Albinen s’effectue enfin sur un large arc de cercle.

    Information

    On accède à Guttet et à Albinen en bus depuis Loèche.

    Office du tourisme de Loèche-les-Bains,
    027 472 71 71, www.leukerbad.ch
    Restaurant Sunnublick Albinen, 027 473 13 87, www.sunnublick.ch

    Randonnée n° 1659

    Révision 2024 ‒ Présenté par Suisse Rando

    Andreas Staeger, 2019

    Parcours de la randonnée

    Guttet
    0:00
    Guttet, Dorf
    Guttet, Dorf

    Spiu
    0:40
    0:40
    Sämsu
    1:35
    0:55
    Albinen
    3:00
    1:25
    Albinen, Post
    Albinen, Post

    Profil altimétrique

    Mots-clés

    Valais Valais Randonnée d'hiver Hiver moyen

    En cliquant sur un mot-clé, vous pouvez l'ajouter à votre compte d'utilisateur et obtenir des contenus adaptés à vos centres d'intérêt. Les mots-clés ne peuvent être enregistrés que dans un compte d'utilisateur.