• La première montée raide ne se fait pas attendre, mais c’est l’une des seules de ce genre. Photo: Wanderblondies

    La première montée raide ne se fait pas attendre, mais c’est l’une des seules de ce genre. Photo: Wanderblondies.

  • La vaste vallée offre détente et grandes bouffées d’air frais. Photo: Wanderblondies

    La vaste vallée offre détente et grandes bouffées d’air frais. Photo: Wanderblondies.

  • Le balisage de la piste de raquettes est bon et clair. Photo: Wanderblondies

    Le balisage de la piste de raquettes est bon et clair. Photo: Wanderblondies.

  • On profite du soleil d’hiver, adossé au mur de la maison, en grignotant un snack. Photo: Wanderblondies

    On profite du soleil d’hiver, adossé au mur de la maison, en grignotant un snack. Photo: Wanderblondies.

  • En chemin, sur le Fliesgaden Trail. Photo: Wanderblondies

    En chemin, sur le Fliesgaden Trail. Photo: Wanderblondies.

  • La partie de rigolade peut commencer après l’alpe Mettlen, car il n’y a plus que de la descente. Photo: Wanderblondies

    La partie de rigolade peut commencer après l’alpe Mettlen, car il n’y a plus que de la descente. Photo: Wanderblondies.

  • Andermatt dans son manteau d’hiver. Photo: Wanderblondies

    Andermatt dans son manteau d’hiver. Photo: Wanderblondies.

    Andermatt, Brücke — End point • UR

    Circuit au cœur de la Suisse centrale

    Sur la place du village d’Andermatt, là où la diligence faisait autrefois son dernier arrêt avant de gravir le Gothard, on chausse aujourd’hui ses raquettes. C’est aussi le dernier endroit où l’on peut acheter un en-cas, qu’on grignotera en chemin. On commence par suivre l’Unteralpreuss sur le chemin balisé en rose jusqu’à la première montée, d’abord raide puis agréable, à travers les lieux-dits Alpen Flies, Vorder Hölzli et Hinder Hölzli, abandonnés l’hiver. À gauche, les sommets Pazolastock et Rossbodenstock encadrent la vue. Lorsque la météo le permet, on peut voir ici le départ des randonneurs à ski et, à côté, le Matterhorn-Gotthard-Bahn qui sillonne le paysage hivernal jusqu’au col de l’Oberalp. En arrivant à l’alpe Mettlen, il faut absolument faire une pause. D’une part, car on a atteint le point culminant du circuit et d’autre part, afin d’admirer l’impressionnant paysage enneigé dans la vallée. Au retour, on continue de suivre le balisage, en essayant de ne pas marcher sur ses propres raquettes. On doit donc un écarter un peu les jambes. On traverse ensuite avec prudence la piste de ski. La vue se dégage sur le village de montagne d’Andermatt, avec ses nouveaux bâtiments caractéristiques, puis on arrive à la maison de tir. La petite chapelle de Mariahilf permet de faire une petite pause et de s’imprégner du paysage hivernal, assis sur un banc. Encore quelques mètres de dénivelé et on débouche sur l’Unteralpreuss. On suit alors la rivière jusqu’au centre du village, où l’on pourra trinquer à cette randonnée en raquettes réussie.

    Information

    On accède à Andermatt en train depuis Göschenen ou Brigue.

    Il y a environ cinq minutes à pied entre la gare et le départ de la randonnée. On peut aussi prendre le bus, qui part toutes les demi-heures, jusqu’à l’arrêt «Brücke». Le temps de route est toutefois plus long (15 minutes).  

    Randonnée n° 1866

    Publié sur 2021 ‒ Présenté par Suisse Rando

    Wanderblondies

    Parcours de la randonnée

    Afficher sur swisstopo
    Andermatt, Brücke
    0:00
    0:00
    Mettlen
    0:50
    0:50
    Brunnen
    1:20
    0:30
    End point
    1:31
    0:11

    Produits assortis de notre boutique

    255T Sustenpass

    CHF 22.50

    Mots-clés

    Uri Suisse centrale Randonnée en raquettes à neige Hiver Randonnée de l'après-midi Randonnée circulaire faible

    En cliquant sur un mot-clé, vous pouvez l'ajouter à votre compte d'utilisateur et obtenir des contenus adaptés à vos centres d'intérêt. Les mots-clés ne peuvent être enregistrés que dans un compte d'utilisateur.