Le chablis, une chance pour de meilleures conditions de vie en forêt

Gantrisch

Le chablis, une chance pour de meilleures conditions de vie en forêt

La passerelle Gäggersteg traverse une zone de chablis laissée par la tempête Lothar en 1999. Plus de deux décennies plus tard, il pousse davantage de feuillus entre les conifères dans la région du Gantrisch que par le passé.  

La forêt est plus diversifiée que la forêt d’épicéas uniforme originelle et saura donc mieux résister aux futures tempêtes, notamment parce que les arbres n’ont pas tous la même taille, ne sont pas alignés, et parce que la profondeur de leurs racines varie. Les forêts de ce type présentent en outre une plus grande diversité structurelle et offrent des biotopes variés aux animaux sauvages, aux insectes, aux oiseaux et aux plantes.

Phénomènes naturels

Dans cette série d'articles, nous vous offrons des aperçus détaillés des phénomènes météorologiques et naturels dont vous pouvez suivre sans danger les traces sur nos propositions de randonnées.

Le bois mort, source de vie

Sur la surface de chablis du parc naturel de Gantrisch, le bois mort a délibérément été laissé sur place en quantité importante. On trouve également plus de bois mort dans d’autres zones de chablis que dans des forêts qui n’ont pas été touchées par une tempête: souches, branches en décomposition, troncs tombés ou sur pied. En Suisse, le bois mort offre habitat et nourriture à quelque 6000 espèces de vertébrés, d’insectes, de champignons et de plantes. Beaucoup d’entre elles ont besoin de bois mort ou de vieux arbres pour survivre. Les essences à écorce rugueuse comme le chêne ou le saule jouent un rôle particulièrement important pour les insectes, tandis que les hêtres et les épicéas offrent un milieu favorable aux champignons. Sur les arbres au tronc épais restés sur pied peuvent nicher des espèces d’oiseaux de grande taille en nombre plus important que sur les arbres plus fins.

L’épaisseur d’un arbre influence le microclimat au niveau de ses cavités, par exemple en protégeant contre les températures extrêmes. Les troncs morts épais, sur pied ou couchés, restent humides plus longtemps en période de sécheresse et protègent du dessèchement les amphibiens et les gastéropodes qui se réfugient dans leur écorce ou leurs cavités. Les troncs épais offrent un biotope favorable aux mousses à croissance lente, car ils se décomposent plus lentement et servent donc de substrat plus longtemps.

Gantrisch-3

La décomposition du bois est plus ou moins rapide selon l’essence: environ 20 ans pour le bois de peuplier, de saule et de bouleau, 50 ans pour le bois de hêtre et de pin et 80 ans pour le bois de chêne. Plus la décomposition est lente, plus elle est durable, car les organismes sont plus nombreux à pouvoir tirer bénéfice du bois mort.

Prix d’encouragement de la Poste pour le Gäggersteg

En 2020, le Gäggersteg a gagné le prix d’encouragement de la Poste. Tous les ans, le partenariat entre Suisse Rando et la Poste permet de soutenir plusieurs projets de sentiers de randonnée qui sont particulièrement adaptés aux familles et qui n’auraient pas pu être réalisés sans une aide financière.

Proposition de randonnée

Sentier d’altitude dans la région du Gantrisch
Gurnigel, Berghaus — Zollhaus FR • BE

Sentier d’altitude dans la région du Gantrisch

Cette randonnée dans le parc naturel du Gantrisch traverse une surface dite de chablis, une zone d’arbres déracinés, due à l’ouragan Lothar en 1999. Le chemin de randonnée longe une crête d’où l’on voit, côté ouest, le Plateau, le Schwarzenburgerland et le Jura et, côté est, la chaîne du Gantrisch et les 4000 bernois.
Après Schwarzenbühl, l’itinéraire mène sur le versant sud du Gägger par la passerelle en bois du même nom. Elle traverse une surface de chablis, parfois à plusieurs mètres de hauteur, près d’arbres tombés et de souches.
Peu après la tempête dévastatrice, il régnait ici un fouillis impénétrable d’épicéas déracinés et brisés. Depuis, de petits arbres repoussent entre le bois mort et la surface de chablis est pleine de vie. Des panneaux précisent que le bois mort et le «désordre» sont importants pour la biodiversité, car ils offrent un habitat aux insectes, aux oiseaux et aux mammifères. La forêt en croissance se compose de davantage de feuillus. Elle est plus diversifiée que la forêt d’épicéas d’origine, uniforme, et résistera mieux aux futures tempêtes. Une fois le Pfyffe franchi commence la descente vers Zollhaus. Peu avant ce lieu, on passe la frontière entre les cantons de Berne et de Fribourg.

je veux y aller

Brochure

Les événements climatiques ont toujours fait partie de l’histoire de la planète. Mais aujourd’hui, le changement climatique est indéniable et se manifeste nettement par le recul des glaciers. La hausse des températures entraîne un dégel accru du permafrost, la perte de stabilité des pentes en altitude et le risque de glis sement, ce qui n’est pas sans conséquence pour le réseau pédestre.

Lisez dans notre brochure les défis auxquels les responsables devront faire face à l’avenir. De plus, nous avons réuni pour vous dix propositions de randonnées qui vous permettront d’observer sans danger des phénomènes naturels. Vous pouvez la commander ici

Mots-clés

Oberland bernois Proposition de randonnée Météo Sécurité Forêt Promotion des chemins de randonnée pédestre

En cliquant sur un mot-clé, vous pouvez l'ajouter à votre compte d'utilisateur et obtenir des contenus adaptés à vos centres d'intérêt. Les mots-clés ne peuvent être enregistrés que dans un compte d'utilisateur.

commentaires

aucun commentaire pour l'instant

L'article a été ajouté au panier