Bien préparé jusqu’au sommet

Pour des enfants entraînés, atteindre un sommet est le point culminant de leur année de randonnée. Ce n’est pourtant pas facile. Nous montrons ce qui marche, ce qui ne marche pas et expliquons pourquoi l’ascension d’un sommet n’a rien de spontané.

Entraînement à la marche

Voilà qui peut paraître simple, mais ça ne l’est pas tout à fait. Ceux qui veulent effectuer une randonnée avec leurs enfants sans préparation y parviendront sûrement, mais je le leur déconseille. Une ascension réussie en famille vers un sommet implique en effet une préparation de longue haleine. Et de l’entraînement. Si la randonnée est un sport populaire, un enfant ne peut pas pour autant pratiquer la discipline reine, la randonnée en montagne ou même alpine, sans capacités et entraînement. Pourquoi de nombreux parents partent-ils du principe que leur enfant fera une randonnée de montagne sans problème et avec plaisir, sans l’y avoir préparé? Ces mêmes parents pensent-ils aussi que leur progéniture pourra participer sans s’être entraînée aux championnats suisses de football ou de gymnastique artistique et y décrocher un prix?

Pour la randonnée comme pour les autres sports, la sécurité et l’endurance s’acquièrent avec la pratique. Ce principe s’applique aux enfants comme aux parents, qui deviennent plus expérimentés et savent toujours mieux ce qu’ils peuvent exiger d’eux-mêmes et des autres et où sont leurs limites. Les enfants apprennent que la prudence s’impose selon les conditions météo et que la pluie ou la rosée rendent le terrain glissant. Ils constatent que le sommet n’est qu’une étape et que la descente demande concentration et énergie. Les parents repèrent un éventuel vertige chez leurs enfants et découvrent comment réagir si ces derniers supportent mal l’altitude ou ont peur.

Accepter les échecs

Il convient donc de ne pas en demander trop à ses enfants ou à soi-même, et de faire preuve de patience. Il faut commencer par de brèves promenades faciles, puis intégrer progressivement des randonnées plus complexes. On peut parfois prévoir une course avec un seul enfant, pour pouvoir mieux s’en occuper. Et cette approche de la randonnée de montagne peut durer plus qu’une saison. Enfin, les échecs sont autorisés. Il ne faut pas s’en vouloir d’interrompre une randonnée parce que les enfants ne sont pas en forme ou que leurs parents ont planifié la journée avec un peu trop d’optimisme. On peut aussi opter sur place pour un itinéraire plus facile, que l’on aura idéalement prévu à l’avance déjà.

Plus les enfants grandissent et plus leurs parents peuvent poser d’exigences et leur faire assumer en partie leur préparation physique et mentale en cas de longue randonnée ou d’ascension vers un sommet. Un sommet? Pas forcément. Un itinéraire alpin blanc-bleu-blanc peut aussi être attrayant, même s’il est souvent beaucoup plus difficile qu’un chemin de randonnée de montagne. Il peut passer par des névés, des glaciers ou des pierriers, et comporter de brefs passages d’escalade. Par endroits, le chemin disparaît. A mon avis, une reconnaissance préalable de ces itinéraires est indispensable.

Des sommets adaptés aux enfants

Quel est le sommet le mieux adapté aux enfants? Le Vilan GR par exemple convient bien aux enfants entraînés: un petit téléphérique, l’Älplibahn à Malans, permet de franchir aisément une grande partie de la dénivellation. Il reste ensuite 1 heure 45 jusqu’au sommet, ce que des enfants bien entraînés, au pied sûr, effectueront dès l’âge de 8 ans environ. Le chemin de randonnée alpine est exigeant, mais sans excès, et le sommet n’est pas trop exposé. La famille profitera des moments passés tout en haut sans craindre qu’un enfant ne chute en courant.

Nous avons dressé une liste de sommets, en collaboration avec les associations cantonales de tourisme pédestre, qui peut inspirer les parents.

Etudiez soigneusement les randonnées en montagne et demandez-vous si vous et vos enfants êtes en mesure de les effectuer. En définitive, c’est à vous, en tant que parents, qu’il incombe de veiller à ce que personne ne soit épuisé.

Continuer

Idées pour votre prochaine randonnée

Ce que vous devez emporter: la check-list

Papa Rando – le livre

Les éléments clés de la planification

Surmonter les baisses de motivation

Retour

Le bonheur de la randonnée familiale